La classe énergétique d’un bâtiment, une mesure de sa performance énergétique, est devenue un critère crucial dans le secteur immobilier. Dans les pays limitrophes de la Suisse, ce système a déjà des répercussions significatives sur le marché. Cet article explore l’impact potentiel de l’adoption d’un tel système en Suisse romande et ses implications pour les propriétaires.

Le système de classe énergétique expliqué

En Suisse, le système de classe énergétique existe depuis 2009 (le CECB) et est obligatoire ou facultatif en fonction du canton et du type de travaux. Plus d’info, ici.

En Europe, la classe énergétique d’un bâtiment est déterminée par sa consommation d’énergie et son efficacité. Elle est souvent représentée par des lettres, allant de A (très efficace) à G (peu efficace). Cette classification permet aux acheteurs et locataires de mieux comprendre les coûts énergétiques associés à une propriété.

Classe energetique batiment suisse
Source : www.europarl.europa.eu

Impact sur la valeur immobilière

Les propriétaires qui anticipent et investissent dans l’amélioration de la performance énergétique de leurs bâtiments pourraient bénéficier d’une augmentation de la valeur de leur propriété. De plus, ces améliorations peuvent rendre les bâtiments plus attrayants pour les locataires et acheteurs soucieux de l’environnement et de la durabilité.

Conséquences pour les locations

Si un système de classe énergétique est adopté en Suisse romande, les propriétaires de bâtiments à faible performance énergétique pourraient se trouver dans l’obligation de réduire leurs loyers pour rester compétitifs créant ainsi un marché où les bâtiments éco-énergétiques sont privilégiés.

Vendre plus « aisément »

En Europe, les études indiquent que les bâtiments avec un bon Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) ont plus de chances d’être vendus rapidement et à un prix plus élevé. Une bonne performance énergétique est non seulement bénéfique pour l’environnement (réduction des émissions de gaz à effet de serre) mais aussi pour l’économie des propriétaires (économies d’énergie). Pour deux logements équivalents, une mauvaise performance environnementale peut dévaloriser un bien, tandis qu’une bonne classification améliore son attractivité et son prix. Une étude menée par l’association Dinamic a montré des écarts de prix de plus ou moins 30% pour des biens similaires mais avec des classifications différentes (A à G)​​.

La réaction des fonds de pension suisses

Les fonds de pension en Suisse réagissent progressivement au système de classe énergétique mis en place en Europe. Selon l’Alliance Climatique, la part des investissements durables des institutions de prévoyance en Suisse est passée de 8% à 22% en un an. Cette augmentation montre que les investissements respectueux du climat sont possibles sans engendrer de coûts supplémentaires tout en générant les rendements exigés par la loi.

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre financées, un cinquième des caisses de pension diminue progressivement son soutien aux entreprises d’énergies fossiles et accroît le financement des entreprises avec des plans climatiques crédibles, de la production d’énergies renouvelables, et des technologies visant à réduire la consommation d’énergie​​.

En outre, ces fonds appliquent des principes ESG (Environnemental, Social, Gouvernance) pour la sélection des titres, en privilégiant les entreprises visant un impact positif sur la durabilité. Cela inclut des critères tels que l’impact climatique, la protection des écosystèmes et la préservation de la biodiversité. Plus de la moitié des 3000 entreprises mondiales présentes sur les marchés financiers ne peuvent pas être investies ou seulement avec des montants réduits en raison de leur impact négatif sur l’environnement ou les droits humains​​.

Les fonds pionniers augmentent leur impact sur l’économie réelle en influençant les entreprises qui restent investissables mais doivent s’améliorer. Ils forment des alliances d’investisseurs pour augmenter la pression sur les multinationales ayant un impact négatif sur le climat, comme l’Ethos Engagement Pool International et Climate Action 100+. Ces initiatives visent à encourager les principaux émetteurs de gaz à effet de serre à prendre des mesures nécessaires pour limiter le réchauffement climatique et s’engager dans une trajectoire de décarbonisation​​.

Le mot de la fin

L’introduction d’un système de classe énergétique en Suisse pourrait avoir des conséquences majeures sur le marché immobilier. Cela encourage déjà les propriétaires à investir dans des solutions durables, conduisant à un parc immobilier plus efficace et respectueux de l’environnement.

Chez Magenta Eko, nous incorporons ces pratiques écologiques dans tous les projets.


Vous souhaitez effectuer un diagnostic de vos bâtiments ou projets de construction ?

Partager cet article